-- MENU GENERAL --




Accueil du site

Actualité

Mises à jour

Forum de discussion

Photothèque

Vidéothèque

Histoire des TC

Liens

Mentions Légales

A propos du site

RESEAU 2023




Organisation du réseau

Le réseau Métro

Le réseau tramway

Le réseau bus

Le réseau sous-traité

Plan de voies tram + VAL

Etat de parc VAL

VAL 206 & 208

Alstom BOA

Etat de parc Breda

VLC Breda

Etat de parc bus

IRISBUS Citélis 10 GNV

IRISBUS Citélis 12 GNV

IRISBUS Citélis 18 GNV

IVECO Urbanway 12 GNV

SCANIA Citywide LFA GNC

BREDA Vivactiy+ GNV

Synthèses autobus

Parc dépot Faidherbe

Parc dépot de Sequedin

Parc dépot de Wattrelos

Etats de parc sous-traitance

Keolis Nord : Comines
Lesquin, Seclin, Erquinghem

Keolis Westeel (Lesquin)

Dupas-Lebeda (Marcq)

Catteau Voyages (Pérenchies)

Mariot Voyages :
Salomé - Neuville-en-Ferrain

ID Voyages (Wingles)

Voyages Descamps (Salomé)

Mouvements dans le
parc des bus urbains



[ METRO ] Détail d’un bogie de VAL




Billet publié le mardi 4 mars 2014 par Webmaster et lu par 3163 internautes
  • 1 : Roue Il y en a 4 par caisses soit 8 au total. Ces roues sont composées d’un axe sur lequel est monté le disque de frein et les plaquettes ad hoc. Pour le VAL 208, les 2 moteurs par essieu sont montés directement sur l’essieu. Sur la génération antérieure, le moteur est fixé sous la caisse et actionne les routes via un cardan.
  • 2 : Frotteurs Sur les 2 générations de métro, il y 2 frotteurs par essieu. Ils captent sur les rails latéraux de guidage le courant pour les moteurs. Ils sont composés d’une pièce d’usure plaquée contre la rail par un ressort.
  • 3 : Roues de guidage Les 4 roues de guidages placés aux 4 coins de l’essieu permettent d’orienter la rame dans les courbes et de la maintenir dans l’axe de la voie dans les lignes droites. Elles ne sont pas motorisées.
  • 4 : Barre chasse-corps Cette barre est disposée de chaque coté de l’essieu, avant les roues de guidage. Elle empèche les objets présents sur la voie de venir heurter les roues de guidage ou les frotteurs. Elles sont munies de captuer qui stoppent la rame en cas de pression (choc sur un corps par exemple).
  • 5 : Attelage automatique Cette prohéminence permet d’accoupler 2 rames ou d’accrocher un engin remorqueur. Il autorise aussi la connexion électrique. Dans le milieu ferroviaire, c’est similaire au Scharfenberg. Les rames VAL 206 et VAL 208 ont le même dispositif et sont donc couplables entre elles.
  • 6 : Galets de guidage Dans les zones d’aiguillage, ce galet axial prend le relais des roues de guidages pour l’orientation de la rame. Le galet s’insère ente les 2 rails centraux et guide la rame là où les rails latéraux s’arrêtent afin de dégager la place pour le porte à faux. (voir aussi un nouveau type d’aiguillage - En Direct du Métro n°5 / Février 1980).



Dans la même rubrique


[ METRO ] Détail d’un bogie de VAL

[ METRO ] Un nouveau type d’aiguillage

[ METRO ] Le tunnel profond de la ligne 1 entre Fives et République

[ METRO 52m ] Suivi du projet

[ METRO 52m ] Migration du système de pilotage automatique

[ METRO 52m ] Réalisation des essais du nouveau pilotage automatique

[ METRO 52m ] Les extensions prévues pour les bâtiments de l’atelier et du garage

[ METRO 52m ] Nouveau matériel Roulant

[ METRO 52m ] Modification du système d’automatisme

[ METRO 52m ] Modifications des stations


Trans'Lille, les TC de Lille-Métropole © 2000 - 2019 | SPIP | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0