-- MENU GENERAL --




Accueil du site

Actualité

Mises à jour

Forum de discussion

Photothèque

Vidéothèque

Histoire des TC

Liens

Mentions Légales

A propos du site

RESEAU 2023




Organisation du réseau

Le réseau Métro

Le réseau tramway

Le réseau bus

Le réseau sous-traité

Plan de voies tram + VAL

Etat de parc VAL

VAL 206 & 208

Alstom BOA

Etat de parc Breda

VLC Breda

Etat de parc bus

IRISBUS Citélis 10 GNV

IRISBUS Citélis 12 GNV

IRISBUS Citélis 18 GNV

IVECO Urbanway 12 GNV

SCANIA Citywide LFA GNC

BREDA Vivactiy+ GNV

Synthèses autobus

Parc dépot Faidherbe

Parc dépot de Sequedin

Parc dépot de Wattrelos

Etats de parc sous-traitance

Keolis Nord : Comines
Lesquin, Seclin, Erquinghem

Keolis Westeel (Lesquin)

Dupas-Lebeda (Marcq)

Catteau Voyages (Pérenchies)

Mariot Voyages :
Salomé - Neuville-en-Ferrain

ID Voyages (Wingles)

Voyages Descamps (Salomé)

Mouvements dans le
parc des bus urbains



[ METRO ] Un nouveau type d’aiguillage




Billet publié le mardi 4 mars 2014 par Webmaster et lu par 2809 internautes


L’aiguillage des métros sur pneus est un problème difficile. De nombreuses solutions ont vues le jour à travers le monde : japonaises, italiennes ou américianes, elles sont toutes le double inconvénient d’être complexes et lourdes. La RATP a mis au point une solution simple : le bogie pneu, qui, en plus des pneus, est équipé de roues fer spéciales pour permettre son guidage. Malheureusement, le métro de Lille ne pouvait utiliser cette technique RATP, le véhicule n’ayant pas de bogies mais des essieux pivotants.

A partir d’une réflexion de M. Rulhmann de la CUDL, MATRA et DE DIETRICH ont développé un nouveau type d’aiguillage : chaque essieu est muni de galets métalliques situés dans l’axe du véhicule. Au niveau des aiguillages et des voies intermédiaires, ces galets s’engagent entre deux rails. Une aiguille oriente le métro dans la direction voulue. Réalisée à l’aide d’une lame flexible comme sur les aiguillages ferroviaires modernes, cette aiguille est le seul élément de voie mobile. Sa longueur réduite, son faible débattement (50 mm) autorisent des manoeuvres sures et très rapides puisqu’elles sont effectuées en 3 secondes.

Le prototype de ce dispositif a été mis au point en 1974 et 1975. [...] L’aigguillage du métro de Lille assure la continuité du guidage des rames, évitant les chocs sans nécessiter le recours à des appareils annexes. Il ne supporte pas le poids du véhicule mais seulement les efforts horizontaux du guidage, ce qui réduit le bruit et l’usure. Il autorise en voie double le passage d’une voie à l’autre sans surlargeur. Cette caractéristique, jointe au très faible encombrement qui est le sien, facilite l’implantation en souterrain ou en viaduc. L’appareil, enfin, permet de supprimer les barres de guidages situées au dessus du niveau du sol quand cette solution présente un intérêt particulier, comme au garage-atelier de Villeneuve d’Ascq pour faciliter la circulation du personnel d’entretien.




Dans la même rubrique


[ METRO ] Détail d’un bogie de VAL

[ METRO ] Un nouveau type d’aiguillage

[ METRO ] Le tunnel profond de la ligne 1 entre Fives et République

[ METRO 52m ] Suivi du projet

[ METRO 52m ] Migration du système de pilotage automatique

[ METRO 52m ] Réalisation des essais du nouveau pilotage automatique

[ METRO 52m ] Les extensions prévues pour les bâtiments de l’atelier et du garage

[ METRO 52m ] Nouveau matériel Roulant

[ METRO 52m ] Modification du système d’automatisme

[ METRO 52m ] Modifications des stations


Trans'Lille, les TC de Lille-Métropole © 2000 - 2019 | SPIP | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0