Les éditos de TransLille : février / mars / avril 2015




Billet publié le dimanche 1er février 2015 par Webmaster et lu par 218 internautes

EDITO D’AVRIL 205 - Quand RATPDEV se positionne pour les échéances de 2017

L’annonce est tombée en mars : la filiale "Monde" de la RATP entrait en négociations exclusives pour racheter le Groupe Dupas-Lebada. Au premier abord, rien de bien nouveau dans le monde des transporteurs indépendants : un groupe qui rachète un autocariste. Sauf que ce n’est pas n’importe quel transporteur, pas n’importe quel groupe et pas n’importe quel objectif à moyen terme. Cette acquisition n’a qu’un seul but : créer une implantation locale dans le Nord et dans la métropole afin de permettre à RATPDEV de postuler au nouveaux contrats Transpole en 2017 et Conseil Général en 2018. Avoir une base dans la métropole lilloise n’est pas qu’une affaire financière, c’est un gage de sérieux ajouté au professionnalisme reconnu de Dupas-Lebeda pour ravir de nouveaux marchés. La concurrence sera rude pour Kéolis face à RATPDEV. Les résultats du délégataire sortant ne sont pas mirobolants, la tentation d’aller voir ailleurs sera grande pour les négociateurs de MEL. Que ce soit pour le réseau Transpole entier ou pour la partie sous-traitée (lignes suburbaines), RATPDEV a bien compris que le gâteau peut se diviser et prépare, dès 2015, les échéances de 2017.

Actuellement, Dupas-Lebeda exploite quelques services scolaires Transpole et les lignes suburbaines des Weppes en collaboration avec Westeel Voyages, Catteau, Mariot-Gamelin et ID Voyages. La majeure partie du réseau suburbain est assurée par Kéolis, via sa filiale Trans Val de Lys. PLus de 100 véhicules y sont affectés. La question qui reste en suspens est donc : l’objectif de RATPDEV sera-t-il de ravir tout le réseau de MEL ou de se concentrer uniquement sur le suburbain ?

EDITO DE MARS 2015 - N’oubliez pas l’AMITRAM !

L’AMITRAM, association bientôt cinquantenaire, exploite la seule ligne de tramway touristique de France entre Marquette et Wambrechies. Elle possède des véhicules de transports en commun de notre Métropole et d’Europe datant de 1890 à 2000. Depuis 1968, elle espère la création d’un musée vivant des transports.

Mais en cet hiver 2014-2015, elle a été victime de nombreux actes de vols et de vandalisme. Près de la moitié du fil de contact alimentant les tramways en électricité fut dérobé. Le budget de l’AMITRAM est grandement dépendant des recettes billeterie de la ligne de tramway. Comme toute structure animée par des bénévoles, les finances sont minimes. Il y a de grands risques que la saison 2015 se déroule à budget ultra restreint. L’argent va manquer, les actions vont se limitées et le découragement des bénévoles arrivera immanquablement.

Aussi, vous qui visitez ce site, n’oubliez pas cette vénérable Association. Ne pensez pas que, suite à ces évènements, elle soit en sommeil. Non ! Les bénévoles seront toujours là pour faire vivre la mémoire des transports en commun de Lille - Roubaix - Tourcoing. C’est l’occasion de les rejoindre pour apporter votre aide. Même minime, un coup de main est toujours apprécié.

N’oubliez pas l’AMITRAM, rejoignez-la !

EDITO FEVRIER 2015 - Lille : Portiques, police, amendes, les pistes pour sécuriser le métro

Le directeur général de Transpole et le vice-président en charge des Transports de Lille Métropole ont supervisé, ce jeudi midi, une nouvelle opération de lutte contre la fraude... Tour de vis à prévoir dans le métro. Gilles Fargier, le patron de Transpole, et Gérald Darmanin, le vice-président aux Transports de la métropole lilloise (MEL, nouveau nom de LMCU), ont supervisé ensemble ce jeudi midi une nouvelle opération contre la fraude. L’occasion d’évoquer les pistes à l’étude pour faire baisser le taux de fraude (17,3%) et le sentiment d’insécurité dans le réseau lillois. « Les deux vont ensemble, explique d’ailleurs Gilles Fargier, car la fraude entretient une atmosphère d’insécurité auprès des autres voyageurs. » Certaines pistes sont déjà très concrètes. [...] Source : http://www.20minutes.fr/lille/1523467-2 ... iser-metro

Je n’aurai qu’un mot à dire concernant les portiques : enfin !



Dans la même rubrique


- Les Weppes, un territoire pas si paisible qu’il n’y parait
- Les éditos de TransLille : mai et juillet 2015
- Pétition de défense de la ligne TER Lille - Comines (n°5)
- Les éditos de TransLille : février / mars / avril 2015

Trans'Lille, les TC de Lille-Métropole © 2003 - 2016 | SPIP | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0