ELRT : présentation des motrices type 600




Billet publié le lundi 10 mars 2014 par Webmaster et lu par 444 internautes

#Epoque :
De 1927 à 1956

# Compagnie :
Compagnie de l’Electrique Lille-Roubaix - Tourcoing

# Fiche technique :
- Longueur : 9,615 m, 9,635 m ou 9,975 m.
- Largeur : 1,80 m.
- Masse à vide : 11,6 t ou 11,94 t.
- Capacité : 71 ou 75 places.
- Puissance : 30 CV.
- Captage : perche.
- Ecartement : voie métrique.
- Constructeurs : Franco-Belge et Horme-Buire.

# Numérotation :
600 à 639 et 680 à 689

# Lignes fréquentées :
A : Roubaix - Tourcoing par la Fosse-Aux-Chènes.
B : Gare de Roubaix - Wattrelos - Herseaux.
C : Gare de Roubaix - Justice - douanes de Toufflers.
Cbarré : Tourcoing - Gare de Roubaix - Justice.
D : Roubaix - Blanc-Seau - Mouvaux.
E : Roubaix - Tourcoing Gd’Place par bd Gambetta.
G : Gare de Roubaix - Roubaix, Place du Travail.
H : Gare de Roubaix - Gare du Pile par bd de Belfort.
LN : Gare des Francs - Blanc-Seau par Tourcoing
M : Tourcoing Gd’Place - Cimetière - Croix-Rouge.
Mbarré : Tourcoing Gd’Place - Risquons-Tout.
R : Tourcoing Gd’Place - Roncq - Halluin.

# Historique :
Au moment de la fusion des T.R.T. et de l’E.L.R.T., les motrices des séries A51-A62, A1-A18, A101 - A112, A201-A210 et les 10 motrices "Buire" ne sont pas dans un état reluisant : la guerre et les difficultés financières de l’ancinne compagnie T.R.T. ont laissé des traces. La nouvelle compagnie (E.L.R.T.) décide renouveller le parc en faisant construire 50 nouvelles motrices dans le même style que les motrices 400, de 20 ans plus agées. Elles seront montées sur un truck et vestibulées identiquement aux 300 ex-TRT récemment sorties de rénovation.

Cette première série est découpé en plusieures sous-séries :

1)- 20 motrices de 73 places : 600 à 619 (livrée en 1927).
Construites par la Société Franco-Belge, elles mesurent 9,975 m de long et pèsent 11,6 t. Elles assureront le service sur les lignes Roubaix - Wattrelos (B) et Roubaix - Toufflers (C) en remplacement des motrices "Buire". Ensuite, elles seront affectées aux lignes entre la Gd’Place de Roubaix et Mouvaux (D), la Pl. du Travail de Roubaix et la gare de Roubaix (G) ainsique la ligne reliant les 2 gares de Roubaix (H).

2)- 10 motrices de 71 places : 620 à 629 (livrée en 1929).
La deuxième série est également construite par la Société Franco-Belge. Elles sont différentes des précédentes du fait de la présence d’un chasse-corps et d’une grande lettre (ligne) lumineuse. Elle ssont aussi plus courtes (9,615 m) mais plus lourdes : 11,94 t. Elles sont affectées aux lignes Roubaix - Wattrelos (B) et Roubaix - Toufflers (C) puis Tourcoing- Roubaix Justice (Cbarré). Elles circulèrent aussi entre les places de Roubaix et de Tourcoing (A), la gare des Francs et le Blanc-Seau par la place de Tourcoing (LN) et sur M et Mbarré, les lignes circulaires de Tourcoing (Gd’Place - Pont de Neuville - Croix-Rouge, Risquons-Tout).

3)- 10 motrices de 71 places : 630 à 639 (livrée en 1929).
Celles-ci ont été construitres par Horme et Buire. Elles mesurent 9,635 m pour une masse de 11,94 t. On les distingue des 2 autres séries par le dessin des tampons et la poutre qui supporte la plate-forme. Elles circulèrent entre Roubaix et Tourcoing par le bd Gambetta (E) en association avec 8 remorques du type 860. Elles roulèrent aussi sur la ligne Roubaix et Wattrelos (B) et sur la liaison Roubaix - Toufflers (C).

4)- 10 motrices de 73 places : 680 à 689 (livrée en 1927).
Construtes par la Société Franco-Belge, elles ont les mêmes caratcéristiques que les motrices de la série 600 à 619, livrée la même année. Ces motrices étaient destinées dès l’origine à assurer l’exploitation de la ligne Tourcoing - Roncq - Halluin (R) avec les remorques type 800 puis type 850. Elles étaient équpées de chaine de sécurité pour éviter le décrochage de la remorque lors du franchissement des passages supérieurs. Plus tard, elles circulèrent sur les lignes entre Roubaix et Wattrelos (B) et entre Roubaix - Toufflers (C). Elle sfinrent leur carri_ère sur laligne R en parralèle avec les motrices type 400, fraichement retirées des lignes du Gd’Boulevard.

A la fermeture du réseau de Roubaix-Tourcoing, elles furent toutes ferraillées à l’exception de la motrice 638 conservée par un collectionneur qui la céda par la suite à l’AMITRAM.



Dans la même rubrique


- La reconstruction du Mongy
- LIGNE INFO - Mai 1993 : le nouveau tramway BREDA
- Les tramways à voie métrique TRT / ELRT / TCC
- ELRT : présentation des motrices type 200
- ELRT : présentation des motrices type 400
- ELRT : présentation des motrices type 500
- TCC : présentation des motrices Duwag 300 simples
- TCC : présentation des motrices Duwag 300 articulées
- TRT : présentation des motrices types A et B
- ELRT : présentation des motrices type 10 & 100

Trans'Lille, les TC de Lille-Métropole © 2003 - 2016 | SPIP | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0