Organisation du réseau métro - tram - bus - car de Lille-Métropole




Billet publié le mardi 4 mars 2014 par Webmaster et lu par 2841 internautes

La Communauté Urbaine de Lille (CUDL), créée par la loi du 31 décembre 1966, est devenue, le 1er janvier 1968, l’autorité organisatrice des transports urbains de personnes, au sens des dispositions de la loi n° 82-1153 du 30 décembre 1982 modifiée, d’orientation des transports intérieurs. Le Périmètre des Transports Urbains (PTU) de la CUDL a été homologué en 1972. Par arrêté du 28 mai 1973, a été créé le Syndicat Mixte d’Exploitation des Transports en commun de la Communauté Urbaine de Lille (SMT) associant le Département du Nord et la CUDL, avec pour objet d’exercer le pouvoir concédant relatif à l’exploitation des réseaux de transport en commun à l’intérieur du PTU. Par délibération du 29 janvier 2007, le Département du Nord a souhaité mettre un terme à sa participation au SMT le 31 décembre 2009, afin de se recentrer sur ses compétences légales. Cette décision entraîne la dissolution du SMT à cette date.

Ainsi, par délibération du 28 mars 2007, le comité syndical a inscrit dans ses statuts, sa dissolution au 31 décembre 2009. En conséquence, la procédure de passation du contrat de délégation de service public pour la gestion des transports urbains, sous forme d’Affermage, a été engagée par le SMT et poursuivie par Lille Métropole Communauté Urbaine (LMCU) à la dissolution du SMT. Le terme d’Autorité Délégante doit, dès lors, être entendue, comme désignant d’abord le SMT puis LMCU.

Les modes de transports urbains portent sur des lignes de métro équipées du système VAL entièrement automatique, des lignes de tramway (Breda), des lignes d’autobus et d’autocars ainsi que des transports à la demande. La gestion de l’ensemble des services de transport de personnes a été unifiée et confiée, par conventions successives, à une seule entreprise privée : Kéolis ous la marque commerciale TRANSPOLE. L’identité du réseau fait l’objet d’une charte graphique, établie par l’Autorité Délégante. Le service public des transports urbains de personnes de LMCU s’effectue sous la marque commerciale « Transpole » dont l’Autorité Délégante est propriétaire. Cette marque a été déposée à l’Institut National de la Propriété Industrielle, le 3 novembre 1992 et renouvelée le 13 septembre 2002, pour une durée de 10 ans.

A titre indicatif, le réseau des transports urbains de personnes de la CUDL est composé de :
- La ligne de métro n° 1 :
Elle relie les villes de Lille et de Villeneuve d’Ascq, d’une longueur de 12, 542 km dont 8, 922 km en tunnel et 3,620 km en viaduc et ouvrage au sol, desservant 18 stations dont 13 souterraines et 5 aériennes.

- La ligne de métro n° 2 :
Elle relie les villes de Lomme et Tourcoing, d’une longueur de 31,130 km dont 25,830 km en tunnel et 5,300 km en viaduc, desservant 44 stations dont 39 souterraines et 5 aériennes avec 2 stations communes aux 2 lignes : stations Gare Lille Flandres et Porte des Postes.
Pour ces 2 lignes, le parc de matériel roulant est composé de 143 rames de type VAL.

Pour l’exploitation des 2 lignes du métro, il existe :

- un garage - atelier situé à Villeneuve d’Ascq, au bout de la ligne 1, regroupant un garage de 7 168 m2, d’une capacité de 64 rames, un atelier d’une superficie de 5 850 m2, composé de 10 lignes de vérins, une zone de bureaux et de petits ateliers d’une superficie totale de 2 067 m2, un local technique de 1 224 m2, une voie d’essais double de 750 m de long et ses équipements ainsi qu’un terrain adjacent de 6 650 m².

- un garage - atelier situé à Lomme, au bout de la ligne 2, de 3 840 m2 d’une capacité de 36 rames, d’un atelier de 994 m2 abritant une ligne de vérins et un local technique de 700 m2.

- un garage souterrain situé à Mons en Baroeul, au milieu de la ligne 2, de 3 935 m2 et d’une capacité de 22 rames

- un garage - atelier situé à Tourcoing, au bout de la ligne 2, regroupant un garage de 3 650 m² d’une capacité de 30 rames, un atelier d’une superficie de 9 600 m², composé de 12 lignes de vérins, une zone de bureaux et de petits ateliers de 1 900 m², une voie simple d’essais de 400 m environ de long et ses équipements

- un poste de commandement centralisé situé dans la station Gare Lille Flandres

- un ouvrage de débranchement permettant le mouvement des rames entre les deux lignes, situé dans la station Porte des Postes

Deux lignes de tramway :

- 2 lignes de tramway (36 stations) relient la ville de Lille aux villes de Roubaix et de Tourcoing dont 1 tronçon commun au départ de Lille de 4 Km (9 stations) et 2 branches dont l’une de 6,3 Km vers Roubaix (14 stations) et l’autre de 7,2 km vers Tourcoing (13 stations). Ces lignes de tramway sont exploitées avec 24 rames plancher bas de type VLC BREDA.

Pour l’exploitation du tramway, il existe :

- un garage - atelier situé à Marcq en Baroeul, comprenant un garage de 2 915 m2 d’une capacité de 21 rames, un atelier de 3 811 m2, composé de 6 emplacements dont 1 équipé d’un tour en fosse et 3 équipés d’une fosse, une zone de bureaux de 2 118 m2 abritant le poste de commandement du tramway, et une voie d’essais simple d’environ 200 m de long et ses équipements,

- un bâtiment situé à Marcq en Baroeul, d’une superficie d’environ 1 700 m2 (y compris terrains) ; soit : 970 m2 de surface couverte ; affectée au service central des interventions et abritant le poste central des interventions, un hangar attenant abritant des locaux sociaux et des locaux techniques affectés pour partie au réseau tramway

- des espaces d’accueil et d’échanges « métro - tramway – bus » situés à : Tourcoing Centre, d’une superficie de 550 m2, Roubaix « Eurotéléport », d’une superficie de 800 m2, Gare Lille Flandres, en sous terrain, Gare Lille Flandres, sortie place des Buisses, d’une superficie de 64 m2, Station République, en sous terrain

- un local technique situé à Tourcoing Centre dans le bâtiment dit « Nord Artois », abritant des équipements métro et tramway

Réseau d’autobus :
Il est constitué de 43 lignes (dont 1 ligne transfrontalière) desservies par 373 autobus répartis comme suit :

- 300 véhicules standards dont 245 bus au gaz

- 73 véhicules articulés dont 44 bus au gaz
Il comprend également 3 lignes de bus à haut niveau de service (LIANE).

Pour l’exploitation des autobus, il existe :

- le dépôt « Faidherbe », situé à Villeneuve d’Ascq, d’une superficie de 27 800 m2 et d’une capacité de 130 places de parking autobus

- le dépôt de « Sequedin », situé à Sequedin, d’une superficie de 50 000 m2 et d’une capacité de 152 places de parking autobus et 230 places de parking véhicules légers

- le dépôt de « Wattrelos », situé à Tourcoing, d’une superficie de 54 046 m², d’une capacité de 150 places de parking autobus et 246 places de parking véhicules légers

- un local de service, situé à Lille, avenue Oscar Lambret, d’une superficie de 79 m2 destiné à l’exploitation des autobus

- 3 gares autobus situées Place des Buisses, Porte de Douai à LILLE, et Eurotéléport à ROUBAIX

- un pôle d’échanges situé à ARMENTIERES composé d’un parc relais en ouvrage, une gare autobus, un espace « VELOPOLE » et de différents aménagements annexes.

Réseau d’autocars :
Il est constitué de 23 lignes sous-traitées et de 23 lignes interurbaines pénétrantes. Le réseau d’autobus et d’autocars dessert globalement 1517 points d’arrêt.

En outre, ce réseau est complété par :

- des services à la demande, en complément ou non de services réguliers

- un service de transport spécial sur réservation pour les personnes handicapées et à mobilité réduite (HANDIPOLE)



Dans la même rubrique


- Les lignes exploitées par le dépot de Wattrelos
- Les lignes exploitées par le dépot de Sequedin
- Les lignes exploitées par le dépot Faidherbe
- La boite à outils
- Les lignes de bus suburbaines exploitées par des sous-traitants
- Les lignes de bus urbaines exploitées par Transpole
- Informations générales sur le VAL
- Organisation du réseau métro - tram - bus - car de Lille-Métropole
- Les bus & cars des sous-traitants

Trans'Lille, les TC de Lille-Métropole © 2003 - 2016 | SPIP | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0