DE LIJN

Avatar du membre
Citelis 18 GNV
Messages : 424
Enregistré le : 07 oct. 2011 20:15
Localisation : Halluin: L4, L91, L91E, CitH, et 82
Contact :

Re: De Lijn : réseau et musée

Message non lu par Citelis 18 GNV » 20 aoĂ»t 2013 13:04

Bonjour,

Image
une Hermelijn sur le Kusttram Ă  De Panne Centrum

Image
le tram musée qui était présent pour les 125 ans du kusttram à adinkerke gare

FVCAD
Messages : 41
Enregistré le : 11 juin 2013 13:57

Re: De Lijn : réseau et musée

Message non lu par FVCAD » 25 aoĂ»t 2013 13:42

HP a écrit :En Flamand, LILLE (chef lieu du département du Nord) se dit "RIJSEL" c'est à dire la fontaine ;)

C'est pour ça que pendant des années, des compatriotes lillois se sont perdus en Flandre lorsqu'ils voulaient rentrer à Lille :hehe:
Ah, c'est rigolo ce piège à Français en Flandre, non? Si le bus 418 venait nous voir entre Turnhout et Anvers, il aurait du mal à être qualifié de "sneldienst" (service rapide).

Pour ceux que ça intéresse: les deux noms ont une origine très différente.

En Flandre on trouve donc Lille, en français Lille-Saint-Pierre, autrefois en néerlandais Sint-Pieters-Lille. Plus à l'est on trouve Sint-Huibrechts-Lille / Lille-Saint-Hubert (à côté de Neerpelt).
Le premier élément est lil-, qu'on retrouve dans l'anglais little et qui signifie petit. Il a disparu du Néerlandais moderne (luttel signifie plutôt: ridicule, minable), et de l'Allemand moderne (mais on le retouve dans les noms de lieux comme Luxembourg, Lützelstein (La-Petite-Pierre en Alsace), etc). En Danois petit se dit lille (cf le lille belt ou petit belt, entre le Jutland et la Fionie).
Le deuxième élément est un amuïssement de -lo(o), qui peut dériver de deux mots protogermaniques désignant l'un un étang, l'autre un petit bois (équivalent du latin brogilis -> breuil, brulle). Comme ces deux structures se nourrissent l'une de l'autre, il n'est presque jamais possible de dire lequel de ces deux mots est le bon. On retrouve cette finale jusque chez nous dans Loos, Englos (néerl. Engelo, étang ou bois étroit), Wattrelos (étang ou bois où il y a de l'eau). Donc Lille (Fl) c'est le bosquet ou la flaque.

Cela m'amène à l'autre Lille, le nôtre oùsqu'on parle une langue qu'on comprend. Ah oui, maintenant! mais lors de sa fondation (légendaire vers 700 par le forestier Lydéric le Buc de Harlebecque / woudmeester Liederik de Buck van Harelbeke) et même encore lors de sa première attestation historique attestée (1066), on y parlait encore un dialecte germanique. L'endroit ne s'est romanisé qu'au cours du 12ème siècle, la frontière linguistique remontant vers le nord.
Le nom d'origine est donc: "ter IJssel" (le IJ est une seule lettre en néerlandais), que les germanophones interprèteront plus facilement si je le transcris en haut-Allemand "zur Insel", donc "à (proximité immédiate de) l'île". Ter/Zur est la contraction de "te der / zu der", der étant l'article féminin singulier datif puisque te/zu appelle le datif (en Néerlandais moderne le datif n'existe plus). Voila qui explique la persistance du R initial de Rijsel.
Le nom a été d'abord latinisé pour les besoins officiels en "ad insulam", puis "Insula". Seulement plus tard, quand les habitants ont basculé vers un dialecte roman (ancêtre de notre patois), c'est devenu naturellement "l'île".

L'île originelle était la motte où s'élève aujourd'hui la cathédrale (ou basilique?) ND de la Treille.

J'ai connu quelqu'un, comme çà, il était parti visiter l'Allemagne du Nord et la Scandinavie, son trajet retour était tracé: Duisbourg, Eindhoven, Anvers (Antwerpen), Gand (Gent), Courtrai (Kortrijk) et Lille. Peu après Eindhoven il voit une sortie Lille, il se dit que c'est peut-être un nouveau contournement d'Anvers, il sort et ne s'attend pas à être chez lui si vite. Mais impossible aussi de retrouver sa maison, il sait très bien que le nom de sa rue ne se termine pas par -straat, alors il a vite compris. Il reprend l'autoroute, il est bien guidé pour Gand (Gent), Courtrai (Kortrijk), mais pour son Lille heureusement qu'il sait que c'est tout droit, parce que la signalisation flamande n'est vraiment pas coopérative. Mais il y a deux villes, Rijsel et Doornik, qu'il n'arrive pas à situer.

Il se dit que les métèques qui parlent des langues barbares ne l'y reprendront plus, et l'été suivant, il reste dans sa doulce France et opte pour Marseille. Lassé de l'autoroute après 100 km, il sort à Roye pour prendre le chemin des écoliers: Montdidier, Breteuil, Crèvecoeur... et ne s'attendait vraiment pas à arriver si vite.

Et ce n'est pas comme ça non plus qu'il imaginait le vieux porc.

Avatar du membre
Citaro59
Messages : 722
Enregistré le : 07 oct. 2011 19:15

Re: DE LIJN

Message non lu par Citaro59 » 15 mai 2016 08:37

Image

Image

Image

Image

Image

Image
(c) citaro59 mai2016
avec la 8644 ou 10244 et breda 16 :ilevia: je vis le bonheur

10285 sur la :30: wasquehal jean paul sartre

Avatar du membre
Citaro59
Messages : 722
Enregistré le : 07 oct. 2011 19:15

Re: DE LIJN

Message non lu par Citaro59 » 23 nov. 2016 18:02

petite surprise a halluin ce matin


Image
avec la 8644 ou 10244 et breda 16 :ilevia: je vis le bonheur

10285 sur la :30: wasquehal jean paul sartre

Avatar du membre
JF
Messages : 2915
Enregistré le : 07 oct. 2011 17:04
Localisation : Comines

Re: DE LIJN

Message non lu par JF » 18 dĂ©c. 2018 19:24

Je viens de publier une mise Ă  jour du site avec des photos de Gand : http://www.translille.com/spip.php?article142.

RĂ©pondre