Page 7 sur 9

Re: Accident Roubaix L4 VS voiturette

Posté : 28 août 2015 12:13
par JF
HP a écrit :Le titre du premier article est quand même bien ambigu . . . :triste1:
J'espère que le conducteur de la voiture sans permis prendra bien cher car c'est le seul fautif dans cette histoire. Il devrait même rembourser Transpole pour les frais de carrosserie et les pertes d'exploitation. Pas de pitié pour les inciviques !!! :rougefaché:

Roubaix : une fillette de 4 ans a le pied écrasé par un bus

Posté : 01 sept. 2015 20:49
par SteveRoubaix
Article. source voix du Nord

STEVEROUBAIX :hello:

5 ans d'incivilités sur la ligne 64

Posté : 13 mars 2016 10:20
par JF
La Voix du Nord a écrit :Beaucamps-Ligny: le bus :64: , cible répétée, depuis cinq ans, d’incivilités d’adolescents
PAR BRIGITTE LEMERY

Une vingtaine d’élèves importunent chaque vendredi les passagers et les conducteurs du bus :64: . Jean-Paul Verrier, un voyageur excédé, ne supporte plus ces agissements qui durent depuis cinq ans et seraient le fait, selon lui, des Apprentis d’Auteuil de Fournes-en-Weppes.

Jean-Paul Verrier craint que ces incivilités des élèves, sur la ligne :64: , dégénèrent un jour, si on n’y met pas fin.

Sur la ligne :64: , depuis cinq ans, les vendredis après-midi sont agités. Il semblerait qu’une vingtaine d’adolescents, peut-être des pensionnaires « Apprentis d’Auteuil » quittant l’internat en fin de semaine, montent dans le bus et le transforment en terrain de jeu.
La ligne :64: assure le trajet entre Lomme et La Bassée, et traverse plusieurs villages des Weppes. Jean-Paul Verrier, ancien professeur d’histoire qui a exercé quarante ans à Sainte-Marie, ne supporte plus cette situation qui se répète depuis cinq ans au bus de 13 h 10.
« Les conducteurs, conductrices et les voyageurs sont tous sociables, sympathiques et font de ce trajet que je prends depuis quarante ans, un temps de convivialité », explique-t-il.
« Malheureusement, des élèves Apprentis d’Auteuil de Fournes-en-Weppes viennent régulièrement semer la pagaille. C’est dommage ! »

Déjà en 2012...
Et Jean-Paul Verrier cite les derniers agissements de ceux qu’il appelle « les Apaches » : « Il y a un mois, ils ont commencé à mettre le feu à un siège. » Et le vendredi 26 février, des élèves, qu’il qualifie de « particulièrement excités », ont passé « tout le voyage à chahuter, à injurier le conducteur, à jeter des stylos, des canettes dans le bus... ».
Le conducteur aurait averti le P.C. de Transpole. « Mais, quand le bus est arrivé à Saint-Philibert, ils s’étaient éclipsés avant l’intervention des agents Transpole. Le conducteur a porté plainte. La vidéosurveillance du bus permettra peut-être des poursuites, mais un policier m’a dit que ça finirait en main courante ! Et chez Transpole, j’ai entendu dire que c’étaient des voyageurs comme les autres ! »
Le problème, c’est que la situation n’est pas nouvelle. Jean-Paul Verrier raconte que déjà en 2012, des Apprentis d’Auteuil s’étaient fait remarquer par un comportement irrespectueux. « La direction de la Maison des Apprentis d’Auteuil avait alors fait escorter les élèves par un surveillant. Mais quand le chahut commençait, il n’intervenait pas, disant : Ces sont des jeunes, ils ont le droit de s’exprimer! »
Jean-Paul Verrier a été enseignant. Il sait ce que sont des ados rebelles et ne leur reproche pas de s’exprimer, mais de faire peur aux passagers : « Je ne veux pas jeter l’opprobre sur les Apprentis d’Auteuil qui font un excellent travail d’éducation et d’intégration sociale. Mais ça fait des années que des élèves prennent plaisir à importuner les conducteurs et les voyageurs qui ne se plaignent pas, de peur des représailles. Il est grand temps que ces violences cessent, avant un accident grave ! »

Un rappel à l’ordre fait... sans attendre d’être sûr
Florent de Bazelaire, directeur régional de l’Œuvre des Apprentis d’Auteuil, n’a pas attendu « des éléments complémentaires, prouvant que les incivilités commises par des élèves sur la ligne :64: soient le fait des Apprentis d’Auteuil ». Après avoir reçu la lettre de Jean-Paul Verrier, « même si on n’a aucune preuve et si il n’y aurait pas eu de dépôt de plainte ni auprès de Transpole, ni auprès de la police, pour le moment », il a décidé d’agir.
À sa demande, le directeur du collège Saint-Jacques a « fait un rappel à l’ordre sur la citoyenneté » auprès des 90 collégiens scolarisés dans l’établissement. « Ça a été fait pour tout le monde ! Et au niveau de la Maison d’enfants, une dizaine de jeunes ont été pris en charge par des éducateurs dans le cadre d’une sensibilisation », là encore citoyenne.

Un contact aurait été établi aussi avec Transpole afin de vérifier les faits et la responsabilité des élèves Apprentis d’Auteuil, en obtenant les images de vidéo-surveillance du bus.

Florent de Bazelaire a également proposé à Transpole de venir effectuer un temps de sensibilisation dans l’établissement. Pour le moment sans réponse. « L’affaire n’est pas claire. On n’a pas assez d’éléments pour le moment. Si ce sont des jeunes du collège, puisqu’il s’agit d’un trajet école-domicile, ce sont les parents qui seront responsables et convoqués. Si ce sont des jeunes de la Maison d’enfants, nous avons alors une responsabilité. »
Chez Transpole, on confirme « avoir bien eu une remontée d’incident, sans dépôt de plainte » et qu’un « contact a été pris avec l’établissement » les Apprentis d’Auteuil à Fournes-en-Weppes.B. L.

Métro : agression à la Gare.

Posté : 15 avr. 2016 08:06
par SteveRoubaix
Salut :)
Hier a eu lieu une agression à la Gare Lille Flandres. J'ai rédigé mon article car j'étais de sortie. J'ai aussi 2 vidéos à partager

Lille : une personne agressée au couteau en station à Lille Flandres

Rebroussement à V Ascq Hdv


IOP a Lille Flandres vers 18h50.

STEVEROUBAIX :hello:

Incivilités et faits d'ambiance sur le réseau Transpole

Posté : 28 avr. 2016 08:05
par SteveRoubaix
La Voix du Nord a écrit :

Ce mercredi soir, vers 20 h 15, un bus Transpole a percuté une Peugeot 106, boulevard J.-B. Lebas. L’accident a tourné à la bagarre.

Selon des témoins, c’est en se rabattant devant le bus, sur la file de gauche menant à la rue de Cambrai, que la voiture a été heurtée. Cet accident matériel a provoqué la fureur des occupants du véhicule. Toujours d’après des témoins, deux individus, rejoints par un troisième, sont montés dans le bus après avoir forcé la porte avant. Ils ont tenté d’extirper de sa cabine le chauffeur, qui aurait reçu au moins un coup. Une vitre latérale, côté conducteur, a également été cassée de l’extérieur.

Trois suspects interpellés

La police a interpellé trois suspects, emmenés au commissariat central de Lille-Sud. Le chauffeur, légèrement blessé, a été conduit à l’hôpital Saint-Vincent par les pompiers. Les voyageurs présents ont continué leur chemin à pied ou ont dû prendre un autre bus.

B. DU.
La Voix du Nord

STEVEROUBAIX :rougefaché:

Re: Un chauffeur de bus agressé après un accident, boulevard

Posté : 28 avr. 2016 22:57
par LudwigDupas
Il y avait eu il y a quelques temps un accident de voiture avec un tramway et il me semble que le chauffard en cause avait du payer les réparations (14.000€ il me semble), il serait intéressant ici de faire de même.

Re: Un chauffeur de bus agressé après un accident, boulevard

Posté : 03 mai 2016 09:43
par JF
Faut-il encore que la voiture soit assurée (si pas volée), que le conducteur ait le permis et que les 3 gaillards soient solvables ! X(

Re: Incivilités, agressions et accidents réseau Transpole

Posté : 02 nov. 2016 18:13
par SteveRoubaix
Des bus pris pour cible lors de la soirée d’Halloween
La Voix du Nord a écrit :
Lundi soir, alors que de nombreux enfants arpentaient les rues en quête de bonbons, plusieurs individus se sont trouvé une autre activité pour fêter Halloween. Dans le quartier des Trois-Ponts, plusieurs bus ont été pris pour cible. À Wattrelos, un individu masqué et armé d’un pistolet à impulsion électrique a tenté de semer la terreur dans plusieurs bus. Il a été interpellé.

Par Robert Lefebvre | Publié le 02/11/2016
Devant les incivilités qui se répètent, les syndicats réclament la création d’une police des transports.
Devant les incivilités qui se répètent, les syndicats réclament la création d’une police des transports.
Tout commence vers 19 h 30. À cette heure, les bus de la Liane 4, de la Citadine 5 et des lignes 15 et 37 desservent plusieurs arrêts situés avenue de Verdun, l’artère principale desservant le quartier. Un premier bus essuie des jets de projectiles. Plusieurs vitres sont brisées. Par chance, personne n’est blessé. Rapidement, un second bus est stoppé par un groupe d’individus. Ces derniers se mettent en pleine voie de circulation et barrent la route du bus. Le capot moteur du bus est ouvert par les individus. La police est aussitôt alertée. À l’arrivée des policiers, le groupe d’individus a pris la fuite.

« Il ne s’agit plus de jeux mais bien d’intimidations et de dégradations. »
Le même soir, sur la ligne 17, à Wattrelos, un individu a jeté un œuf au visage d’un conducteur de bus. Sur la Liane 3, toujours à Wattrelos, un individu porteur d’un masque d’Halloween et d’un pistolet à impulsion électrique a tenté de semer la terreur dans plusieurs bus. Notamment dans le centre-ville. Alertée, la police s’est rapidement rendue sur place. L’individu a été interpellé et placé en garde à vue.

La circulation des bus interrompue
« Il ne s’agit plus de jeux mais bien d’intimidations et de dégradations », commente Anthony Kowalczuk, responsable CFDT Transpole au dépôt de Wattrelos. Et de rappeler que les syndicats réclament « la création d’une police des transports » pour pouvoir enrayer ces phénomènes. Suite à ces incidents, la circulation des bus dans le quartier des Trois-Ponts a été interrompue lundi soir jusqu’à la fin de service. Les auteurs de ces dégradations et perturbations sont activement recherchés.

Re: Incivilités, agressions et accidents réseau Transpole

Posté : 10 mars 2017 14:55
par SteveRoubaix
Hier soir ligne :79:
Près du bizet vers 20h20 un bus Keolis Nord est caillassé :rougefaché:
STEVEROUBAIX :-/

Re: Incivilités, agressions et accidents réseau Transpole

Posté : 24 nov. 2017 22:01
par SteveRoubaix
La Voix du Nord a écrit : La Voix du Nord

ARMENTIÈRES
Ils jouent avec un briquet et mettent le feu à un bus de Transpole


Ce vendredi, aux alentours de 18 h 30, un bus Transpole, qui assure la liaison entre Le Bizet (B) et Lomme, a été entièrement ravagé par les flammes au niveau de la place des Acacias. Trois blessés sont à déplorer. Ils ont été transportés au service des grands brûlés du CHR de Lille.

704 partages
Par Jean-François Rebischung Et Florence Piazzeta | Publié le 24/11/2017
Captures d’écran Instagram et Facebook
Captures d’écran Instagram et Facebook
Image



« Le bus est parti en fumée en moins de trois minutes, raconte ce riverain de l’avenue Léon-Blum. Je suis sorti dès que j’ai entendu des cris. » Et là, l’homme affirme qu’il aurait pu se croire dans un film. « Il y avait des flammes partout et il y a eu une grosse explosion. »


La cause de ce désastre serait à chercher du côté de trois jeunes passagers. « Ils jouaient avec un briquet et une bombe aérosol », explique un autre témoin. Mais le jeu aurait vite tourné au drame. Les sièges du bus se seraient embrasés et les flammes auraient commencé à se propager sur les incendiaires du jour. « Ils se sont roulés au sol et un autre passager a tenté de les éteindre avec un extincteur, nous explique-t-on encore. Mais les gamins ont cassé un carreau et se sont enfuis. »

Trois blessés graves
Pendant ce temps, dans le bus, le feu, qui a pris à l’arrière, gagne du terrain tandis que le conducteur, lui, yeux rivés sur la route, n’aurait rien remarqué. Il aurait donc fallu l’intervention d’un autre passager pour l’alerter et commencer l’évacuation tandis que les sapeurs-pompiers d’Armentières, arrivés sur place, tentaient de maîtriser l’incendie.



Alertés un peu avant 19 h, ils sont d’abord intervenus avec deux fourgons. Spectaculaire, l’incendie a été circonscrit à l’aide de deux lances à eau. Pas moins de 25 soldats du feu ont été dépêchés sur place. Dans le même temps, les pompiers ont secouru trois personnes qui s’échappaient du bus en feu. Il s’agit de trois hommes âgés d’une vingtaine d’années. Ils ont été transportés au centre des grands brûlés de Lille dans la soirée.

Un important dispositif policier a été déployé dans le quartier où plusieurs riverains ont entendu une grosse détonation et où l’information d’un bus qui avait explosé a très vite circulé sur les réseaux sociaux.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Faits divers Armentières|Incendie|Armentières (59280, Nord)
PARTAGEZ SUR

SUIVEZ LA VOIX DU NORD
Suivre @VDNArmentieres
Ligne :79:
Un Citaro II en moins, sans doute un 139xxx
Courage au conducteur après ce mauvais moment :(
STEVEROUBAIX :hello:

Re: Incivilités, agressions et accidents réseau Transpole

Posté : 24 nov. 2017 22:18
par MagicOBus
Vous remarquerez que l’événement de ce soir et celui cité juste au dessus on eu lieu exactement au même endroit ... :rougefaché:

Re: Incivilités, agressions et accidents réseau Transpole

Posté : 25 nov. 2017 05:48
par MagicOBus
SteveRoubaix a écrit :
24 nov. 2017 22:01
Un Citaro II en moins, sans doute un 139xxx
C'est un Citaro de 2008, qui vient à l'origine de Nantes

Re: Incivilités, agressions et accidents réseau Transpole

Posté : 25 nov. 2017 19:47
par MagicOBus
La Voix du Nord a écrit : Armentières
Ce qu’on sait au lendemain du dramatique incendie de bus

Vendredi soir, un bus de Keolis Nord, sous-traitant de Transpole, a été entièrement ravagé par les flammes à hauteur de la place des Acacias, au niveau de la station « Héron ». À l’origine du sinistre, trois jeunes qui jouaient avec un briquet et qui ont été grièvement brûlés…

1.
La rumeur confirmée

Vendredi soir, trois passagers installés au fond du bus 79 qui assure la liaison entre Le Bizet (B) et Lomme ont eu la mauvaise idée de jouer avec un briquet. Et la rumeur qui courait le soir même se confirme : les trois blessés graves sont bien les trois incendiaires. Le bilan est donc bien lourd pour ce que beaucoup considèrent comme « une connerie de gamins ». L’enquête devra déterminer s’il s’agit d’un accident ou d’un acte volontaire.

2.
Brûlés à 60 et 40 %

Et, justement, ce sont trois jeunes, dont deux Armentiérois, selon nos informations, âgés d’une vingtaine d’années, qui payent les pots cassés de leurs propres bêtises. Et l’addition est plutôt lourde puisqu’ils sont tous les trois hospitalisés au service des grands brûlés du CHR, l’un atteint sur 60 % du corps et les deux autres sur 40 %. D’après la maman de l’un d’entre eux, qui s’est confiée à nos confrères de France 3, l’un des blessés aurait même été placé dans un coma artificiel et serait grièvement brûlé au visage, aux mains, aux jambes et aux pieds. Son pronostic vital pourrait être engagé.

3.
Il y a bien eu une explosion

Si on en sait un peu plus sur les conséquences de ce qui semble être un acte stupide, on en sait également un peu plus sur le déroulé des faits. Trois jeunes hommes au fond du bus, qui jouent avec un briquet (aérosol ? essence ?), des flammes qui se propagent et finalement une explosion…

« J’ai entendu crier et j’ai vu l’incendie dans mon rétroviseur. Dix secondes après, le feu s’était déjà propagé », confie, sur les réseaux sociaux, un chauffeur aujourd’hui fortement choqué. Il explique également qu’il a immédiatement stoppé son véhicule et ouvert les portes pour permettre à la dizaine de passagers de s’échapper du bus et de s’en éloigner avant l’explosion.

4.
Une « torche vivante »

Enfin, d’après certains témoins, l’un des jeunes se serait littéralement « transformé en torche vivante » avant de sortir par la porte du bus que le chauffeur venait d’ouvrir et de courir en direction de l’étang à la recherche, certainement, d’une source d’eau. Il aurait ensuite été pris en charge par les sapeurs-pompiers tandis que les services de police s’occupaient de ses deux acolytes. Tous les trois ont donc été transportés au service des grands brûlés du CHR de Lille.

« Colère, tristesse et désolation », voilà ce qu’inspire ce tragique épisode à Bernard Haesebroeck, maire, qui était sur place juste après les faits. « Tristesse, colère et désolation également quant aux mis en cause dont la vie a définitivement basculé depuis vendredi soir », rajoutait-il ce samedi.

Re: Incivilités, agressions et accidents réseau Transpole

Posté : 25 nov. 2017 20:01
par MagicOBus
Qu'est ce que je disais déjà :
Magic O Bus a écrit :Vous remarquerez que l’événement de ce soir et celui cité juste au dessus on eu lieu exactement au même endroit ... :rougefaché:
La Voix du Nord a écrit : Déjà des jets de pierres en mars 2017

En mars dernier, la ligne 79 reliant Saint-Philibert (Lomme) au Bizet avait déjà fait parler d’elle : un bus avait été la cible de jets de pierres le 9 mars. Un ou plusieurs individus dissimulés dans des bosquets avaient lancé leurs projectiles sur le bus en mouvement au niveau de l’arrêt des Hérons, le même que dans le cas du bus incendié vendredi, faisant exploser des vitres du véhicule. Par miracle, aucun passager n’avait été blessé ce soir-là mais les faits avaient entraîné une vive réaction des conducteurs de Keolis Nord, qui n’avaient pas desservi certaines lignes, dont la 79, pendant quelques jours. Ils réclamaient plus de moyens de surveillance sur la ligne, ce qu’ils ont obtenu. Contacté hier, Richard Diaz, délégué UNSA, assure que depuis mars, « la situation était beaucoup plus calme » sur la ligne. Jusqu’au drame de vendredi, dont on ne sait toujours pas s’il s’agit d’un accident ou d’un acte volontaire.

Re: Incivilités, agressions et accidents réseau Transpole

Posté : 01 déc. 2017 19:00
par JF
La poisse pour Erquinghem avec ce matin le 089040 qui est allé défoncer un poste GRDF en sortie de dépot suite au verglas.
L'avant du Citaro est explosé et la structure a bien morflé. La demi-porte avant est par terre et le tableau de bord a réculé ! :|

Heureusement pas de bobos pour le CR, juste une méga frayeur... :super: