Le dépôt de Marcq en Baroeul

Avatar du membre
JF
Messages : 2758
Enregistré le : 07 oct. 2011 17:04
Localisation : Comines

Re: Le dépôt de Marcq en Baroeul

Message non lu par JF » 06 déc. 2015 18:50

CBM tdu 11 a écrit :IL était question a une époque que l'amitram récupère le peigne de voie?
Oui il parait même qu'une partie du peigne est classée monument historique.

Avatar du membre
JF
Messages : 2758
Enregistré le : 07 oct. 2011 17:04
Localisation : Comines

Re: Le dépôt de Marcq en Baroeul

Message non lu par JF » 10 mars 2018 19:12

Le CG59 a lancé une consultation pour la dépollution et la démolition de l'ancien dépot des Mongy.

https://www.boamp.fr/avis/detail/18-10845/0

Début des travaux prévus en avril 2018 ! :|

Avatar du membre
LudwigDupas
Messages : 95
Enregistré le : 13 oct. 2015 22:03
Localisation : Lille (Nord) Ligne 12, 18, CIT1/2

Re: Le dépôt de Marcq en Baroeul

Message non lu par LudwigDupas » 15 mars 2018 21:41

On parlait de "rénovation du Mongy" à l'époque, on devrait plutôt employer le terme de démollition/reconstruction à la française par le reconstruction intégrale de la ligne et l'achat d'un matériel à 2.510 mm de large (2.400 hors caisse & 2.510 avec comble lacunes).

On retiendra que nos voisins arrivent à ré-utiliser les "vieux" dépôts pour des trams dont le gabarit arrive miraculeusement à être le même sans devoir tout reconstruire (les exemples sont pléthore, Bruxelles, Charleroi, Gentbrugge pour les plus proches).
// change de compte // LudwigDupas

Avatar du membre
JF
Messages : 2758
Enregistré le : 07 oct. 2011 17:04
Localisation : Comines

Re: Le dépôt de Marcq en Baroeul

Message non lu par JF » 24 août 2018 18:06

LudwigDupas a écrit :
15 mars 2018 21:41
On parlait de "rénovation du Mongy" à l'époque, on devrait plutôt employer le terme de démollition/reconstruction à la française par le reconstruction intégrale de la ligne et l'achat d'un matériel à 2.510 mm de large (2.400 hors caisse & 2.510 avec comble lacunes).

On retiendra que nos voisins arrivent à ré-utiliser les "vieux" dépôts pour des trams dont le gabarit arrive miraculeusement à être le même sans devoir tout reconstruire (les exemples sont pléthore, Bruxelles, Charleroi, Gentbrugge pour les plus proches).
Le problème du dépot est qu'il était des plus vétuste et devenu quasi inaccessible suite à la création de la trémie Clémenceau.

La voie de raccordement ne permettait la sortie que vers Lille, sauf à procéder à un changement de poste en pleine ligne...

De plus la voie de raccordement mise en place lors du chantier était fort serrée. Je doute que les Bredas aient acceptées un tel rayon de courbure.

Répondre